Le métier de greenkeeper (gardien des greens) prend tout son sens car c’est un travail au quotidien. La création d’un green passe par une technique très particulière, puis l’entretien qui est très diversifié demande des compétences très pointues.

Le parcours de 6 trous est sur une surface d’environ 3Ha avec 3500 m² de surface de green et qui demande une attention bien particulière. Le gazon utilisé pour faire un green porte le nom d’agrostide stolonifère. Ce gazon est très fin et occupe assez rapidement toute la surface du green. Il a une capacité à former un tapis de billard qui impose un entretien très poussé si on veut le maintenir à un bon niveau de jeu. Les tontes à 4mm sont réalisées quasi quotidiennement espacées par des roulages qui permettent d’avoir une bonne roule et de tenir la ligne de putt. Afin d’assurer une fermeté sur le green je réalise également des opérations mécaniques assez diverses. Cela peut aller d’une grosse aération du sol avec des louchets creux comme de fines entailles à l’aide de lames ou de pointes.

La gestion de l’eau d’arrosage est également une grande préoccupation avec une récente rénovation du système d’arrosage « en réseau wifi et 3G »et un pluviomètre connecté qui permet d’arroser à la demande. Toute cette gestion raisonnée de l’entretien consiste à limiter au maximum les traitements fongicides contre les maladies des gazons (fusariose et dollar spot).

La météo et les golfeurs restent les éléments dont j’ai le moins d’influence, alors n’hésitez pas lors de votre prochaine venue à vous intéresser à l’entretien du parcours et à me poser des questions.

Un dernier drainage depuis le bunker de gauche car j’avais creusé un puit pour que l’écoulement se fasse sous le bunker mais j’ai mis à jour une rémanence d’eau qui fait remonter celle ci à la surface du bunker.

Il a fallu donc créer un drainage depuis le bunker qui s’écoule vers le drain principal.La difficulté a été de passer sous l’arrosage du green sans l’abimer !

Le drainage qui démarre depuis le bunker et qui passe sous le tuyau d’arrosage.

Le drain traverse le regard d’arrosage et qui est relié au drainage principal.

Après 15 jours de semis du green celui ci commence à sortir.Rendez vous dans 15 jours pour les premiers roulages avant la tonte à la simplex.

 

 

 

Green semé et qui sort

Votre titre va ici

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

Après 15 jours de semis du green celui ci commence à sortir.Rendez vous dans 15 jours pour les premiers roulages avant la tonte à la simplex.